Le bicarbonate de soude, un allié moderne de notre quotidien.

Bicarbonate de sodium

Bicarbonate de soude

Nous avons voulu mieux vous faire connaitre le Bicarbonate de soude en rencontrant un spécialiste de ce produit incontournable, Nicolas Palangié.  Tout d’abord nous lui avons demandé de nous éclairer sur le nom de ce produit que tout le monde connaît sous le nom de « Bicarbonate de soude » car le mot « soude » peut prêter à confusion, certains clients d’Albert le chien se posent des questions.

Pourquoi ce nom de Bicarbonate de soude ?

C’est vrai, ce terme de soude prête malheureusement à confusion, et perturbe parfois les utilisateurs potentiels du bicarbonate (surtout les plus jeunes, qui découvrent souvent le  bicarbonate). C’est un abus de langage, probablement dû au carbonate de soude (de formule Na2CO3), le grand frère du bicarbonate, qu’on appelle aussi parfois « soude Solvay », du nom d’Ernest Solvay,  l’inventeur de son principal procédé de fabrication. Mais pas d’inquiétude, le bicarbonate « de soude » (qu’on devrait en fait appeler bicarbonate « de sodium », de formule NaHCO3) n’a rien à voir avec la soude caustique (ou hydroxyde de sodium, NaOH), qui est effectivement extrêmement corrosive et donc dangereuse, et qu’on appelle parfois « lessive de soude », ce qui ajoute encore à la confusion…
Le bicarbonate est un produit encore moins toxique que le sel de table lui-même… il faut en ingérer encore plus pour risquer de mettre sa santé en danger. Il y a donc de la marge avant de prendre de véritables risques !

Vous parlez de qualité alimentaire ?

Oui, le bicarbonate peut être plus ou moins pur. Pour des usages dits « techniques », comme l’entretien, les extincteurs ou certains usages industriels, on utilise du bicarbonate de qualité technique. Pour l’utiliser en cuisine ou pour les soins du corps (même pour celui de nos amis à quatre pattes), il faut un bicarbonate plus pur, sur lequel des analyses plus poussées sont effectuées, c’est le bicarbonate de qualité alimentaire, plus simplement appelé « bicarbonate alimentaire ».

Quelles sont les origines de l’emploi du Bicarbonate de soude ?

Le bicarbonate, à l’origine, a surtout été utilisé pour la cuisine, à partir de la 2e moitié du 19e siècle aux Etats-Unis, et surtout pour faire monter les gâteaux et les pâtisseries. Pas de vrais brownies, cookies, donuts ou bagels sans bicarbonate, ou « baking soda » (« to bake » veut dire « cuire en anglais). Et il a accompagné les pionniers dans leur conquête de l’Ouest, autant pour l’hygiène que pour la cuisine, d’ailleurs !  Mais, bien avant cela, à travers le natron (mélange géologique naturel de carbonate et de bicarbonate), le bicarbonate était déjà utilisé par les égyptiens pour certains soins corporels !

Pack bicarbonate

Quelles sont les qualités premières de ce produit et l’utilisation courante qui en est faite ?

Le bicarbonate est tout sauf un produit de grand-mère… ses qualités très actuelles en font un allié moderne de notre quotidien.

Le bicarbonate est :
-    Sûr : son absence de toxicité est établie de longue date. Il n’entraîne pas d’allergies, il ne génère pas de COV (composés organiques volatils)… de plus en plus de mamans passent au bicarbonate pour protéger leur bébé des produits d’entretien toxiques. Et certains maîtres de chiens et chats font la même chose !
-    Simple : pas besoin d’additifs (conservateurs ou colorants), le bicarbonate se suffit à lui-même. Il se garde indéfiniment ou presque (à l’abri de l’humidité), et il est capable d’une impressionnante efficacité pour tellement d’utilisation différentes !
-    Sensé : fabriqué en France (les deux centres de fabrication de bicarbonate français sont à coté de Nancy), avec des matières première minérale naturelles locales, le bicarbonate ne nécessite pas de transports inutiles, et participe à maintenir des emplois locaux. Et en plus, il est très économique à l’usage : c’est un concentré d’astuce et d’efficacité à moindre coût.

Bicarbonate de soude pour les animaux

Animaux et jardin

Quel en est l’usage particulier qui peut être utile, voire indispensable,  pour nos animaux ?

Les usages sont multiples, et se recoupent souvent  avec des usages « humains» classiques :

-    Les maîtres qui brossent les dents de leur chien le savent souvent : en ajoutant un peu de bicarbonate sur la brosse à dents, on lutte contre le tartre et la mauvaise haleine
-    Ajouter un peu de bicarbonate au shampoing en augmente considérablement l’efficacité et permet de lutter très efficacement contre la fameuse « odeur de chien »…
-    Le shampoing peut même se faire à sec avec le bicarbonate… il suffit de le faire pénétrer dans les poils, de frotter doucement, de laisser agir quelques minutes et de brosser ! Pour la petite histoire, les toiletteurs canins en Italie utilisent très souvent le bicarbonate !
-    Un peu de bicarbonate saupoudré dans le panier permet de limiter le développement des puces.
-    Une fine couche de bicarbonate sous la litière du chat permet de bloquer le développement des odeurs…
-    Une solution très concentrée de bicarbonate (3 cuillères à soupe par litre d’eau) pulvérisée à l’endroit ou les chiens et les chats ont la mauvaise habitude de faire leurs besoins les découragera de recommencer.
-    Et là où ils les auront faits quand même, le bicarbonate bloquera les odeurs.
-    Et nous pourrions vous en citer tant d’autres…

Bi-poux pour les cages

Bi-Poux

Pouvez-vous nous en dire plus sur le Bi-poux®, produit très apprécié des clients d’Albert le chien et Albert le chat ?

Le Bi-Poux est le fruit d’une observation que j’avais faite avec un collègue chercheur à l’époque où j’étais chargé de développer de nouvelles applications pour le bicarbonate dans la société qui en est aujourd’hui le plus grand fabricant mondial. Nous avions remarqué que le bicarbonate bloque immédiatement le développement des acariens domestiques, sans nuire à la santé des humains et des animaux domestiques. Mais il n’est pas tout à fait assez puissant pour être efficace à lui seul sur des parasites plus gros (des insectes ou des acariens de taille plus importante). Qu’a cela ne tienne, nous avons sélectionné le bicarbonate le plus adapté, nous lui avons adjoint des silices dites « amorphes » (qui ne sont pas « cristallines » donc sans danger pour les voies respiratoires) par un procédé assez complexe et breveté, et c’est ainsi que le « Bi-Poux® » est né ! C’est un produit qui semble simple (et il l’est dans sa composition !) mais il a nécessité des années de perfectionnement… il bénéficie des même atouts que le bicarbonate: efficacité, absence de toxicité, pas d’additifs (aucun pesticide de synthèse), impact quasi-nul sur l’environnement, et coût d’utilisation très raisonnable dans la mesure où de très petites doses suffisent lorsqu’elles sont uniformément réparties.

Un chien au toilettage

Toilettage et bicarbonate (Italie)

Nous avons vu qu’en fonction des pays et des secteurs d’utilisation, les appellations du bicarbonate de soude peuvent changer ?

En effet, on a vu plus haut qu’il s’appelle « baking soda » aux Etats-Unis. Nos amis québécois l’appellent parfois « petite vache », du nom de la marque « The Cow Brand », aujourd’hui disparue. Ils l’appellent aussi parfois « poudre à pâte » en référence aux pâtisseries, ou même (plus rarement) « poudre à cuire ». En Italie et dans les pays hispanophones, c’est le « bicarbonato ». En Belgique, c’est parfois « Sel de Vichy », dans la mesure où les eaux du même nom en sont très riches (on l’extrayait autrefois des eaux pour fabriquer les fameuses « pastilles Vichy »)… on pourrait continuer le tour du monde, mais ce serait un peu long !

Comment avez-vous eu l’idée de créer la Compagnie du Bicarbonate ?

Là aussi, c’est un long cheminement personnel et un concours de circonstances ! J’ai vécu en Italie avec ma famille de 2002 à 2005, et là-bas le bicarbonate est très apprécié… et présent dans tous les foyers ou presque. Aux Etats-Unis, c’est pareil ! Alors pourquoi pas en France ? Nous subissons trois crises conjuguées : une crise écologique, une crise économique et une crise sociale. Un produit à très faible impact sur l’environnement, accessible à tous et produit localement comme le bicarbonate ne peut que faire partie des solutions d’avenir !

Mais que veut signifie « écologie » pour la Compagnie du Bicarbonate et quelles valeurs défendez-vous ?

Nous soutenons des valeurs d’ « écologie pragmatique » (par opposition à ce que nous appelons « l’écologie dogmatique »). Par exemple, nous pensons qu’il est contre-productif de jeter l’anathème sur le plastique, qui est une des grandes découvertes du 20e siècle, mais qu’il est nécessaire de l’utiliser avec intelligence et parcimonie. Ainsi, nos flacons de bicarbonate sont en PET d’excellente qualité, rechargeables et réutilisables à l’infini (ou presque !), et au final, facilement recyclables. Mais seulement au final, après avoir été utilisés pendant des années ! Nos sacs-recharges sont en PP, d’une extrême finesse, mais suffisante pour protéger le bicarbonate de l’humidité. Un sac kraft est bien joli (c’est ce que nous voulions au départ), mais il faut le doubler d’une résine qui le rend impossible à recycler pour le rendre suffisamment imperméable…
Chacun de nos choix de développement est murement réfléchi sur le plan environnemental…

Pour terminer, vous avez également écrit un livre sur le Bicarbonate de soude, pouvez-vous nous en dire plus ?

C’est en fait l’éditeur Eyrolles, connu pour ses ouvrages techniques et scientifiques de grande qualité, qui m’a demandé de rédiger un manuel sur le bicarbonate accessible à tous (aussi bien en termes de compréhension qu’en termes de prix de vente), où chacun trouverait « le bicarbonate qu’il attend » : de la maman qui découvre le bicarbonate et qui veut appliquer immédiatement quelques astuces pour ensuite se perfectionner progressivement, au passionné (je dis souvent « le bicarbonate addict » !) qui veut tout savoir ou presque (méthodes de fabrication, propriétés physico-chimiques, principaux axes de recherche scientifique). Il y a en plus un paragraphe dédié plus spécifiquement aux bébés (ou à leurs mamans)  aux ados et aux seniors… comme vous le voyez, on peut vraiment dire « à chacun son bicarbonate » !

Fondateur de la compagnie du bicarboante

Nicolas Palangié

Merci Nicolas Palangié pour toutes ces précisions et n’hésitez pas à nous informer de tous nouveaux produits que vous pourriez proposer aux lecteurs du blog Albert le chien ou à nos clients. D’ores et déjà vous pouvez trouver sur notre site, le Bicarbonate pour le jardin, animaux, bricolage en 800 g, le Bicarbonate pour les soins du corps en 150 g, le bicarbonate pour la cuisine et la gastronomie en 475 g, le Bicarbonate pour le linge et la maison en 1 kg, la recharge en 1 kg, le Bi poux en 600g, le kit de dosage et bien entendu le livre Bicarbonate, un concentré d’astuce pour votre maison, votre santé, votre beauté.

Taggé avec: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser une réponse